Immobilier
17 août 2022

Les maisons les moins chères au Québec

Depuis le tournant des années 2000, Thetford Mines a changé à tel point que l’organisation municipale courtise maintenant les gens d’ailleurs en leur offrant la possibilité de «troquer leur petit balcon pour du gazon».

Le parc immobilier est en forte croissance. Les industries s’agrandissent et plusieurs sont ouvertes sur le monde de l’exportation. De nouveaux commerces et de nouvelles bannières ont pignon sur rue. Des services accessibles, dont un hôpital, des écoles francophones et anglophones, un cégep et un centre universitaire viennent créer un environnement propice à accueillir de nombreux nouveaux résidents.

 

Les maisons les moins chères au Québec

«Nos maisons sont les moins chères au Québec, affirme le maire Marc-Alexandre Brousseau. Ici, les jeunes travailleurs sont capables de s’acheter une maison avec une hypothèque et des paiements mensuels moins élevés que le coût d’un loyer à Québec ou à Montréal.»

Le maire, Marc-Alexandre Brousseau, est très fier de la croissance que connaît la Ville de Thetford Mines depuis les dernières années.

 

Une croissance remarquable

La croissance se poursuit. Cette année, la valeur des permis de construction bat des records, atteignant 62 millions $. L’an passé, ce montant ne dépassait pas les 17 millions $ à pareille date. Par ailleurs, les emplois à pourvoir sont nombreux dans divers domaines.

Lorsqu’il était commissaire industriel, il y a près de 15 ans, le maire Marc-Alexandre Brousseau
se souvient que la pénurie de main-d’œuvre touchait des secteurs précis comme les machinistes et les soudeurs. Actuellement, des postes sont à combler dans pratiquement tous les secteurs, que ce soit dans les industries, les commerces, les services ou les institutions publiques.

Outre les industries, les commerces et les institutions, le maire Brousseau est fier de souligner la présence de trois centres de recherches d’avant-garde comme Coalia dans le secteur minéral, la plasturgie et la nanotechnologie, Dundee qui développe des technologiques durables pour les secteurs miniers et Kemitek, le centre de transfert technologique qui œuvre aussi dans la recherche appliquée sur les biocarburants et les lubrifiants.

Avec les maisons les moins chères au Québec, les jeunes ont la possibilité de devenir propriétaires.

 

Sports, loisirs, plein air

Parmi les attraits de sa ville, le maire met à l’avant-scène les infrastructures et les installations sportives qui, à la suite de la tenue de trois présentations des Jeux du Québec, accueillent aujourd’hui des équipes semi-professionnelles et scolaires. De plus, l’offre de loisirs et de plein air est vraiment impressionnante avec, notamment, la piste cyclable de 28 km, les sentiers de vélo de montagne, le site de plongée sous-marine dans un ancien puits de mine, la proximité du parc Frontenac de la SEPAQ, sans oublier la gamme de restaurants et les activités culturelles extrêmement variées.

«Nous avons une belle recette de qualité de vie pour accueillir les gens, confie le maire Brousseau. Nous sommes à cinq minutes de tout. Pas de congestion à cause de la circulation. Ici, la conciliation travail-famille, ça fonctionne. Le midi, on peut aller manger à la maison, sortir promener le chien ou se préparer à pique-niquer. Tout est à proximité. Il n’y a pas de bouchons de circulation et les parents ne craignent pas d’être en retard pour aller chercher les enfants à la garderie. Nous sommes assez proches des grandes villes tout en étant collés sur la nature. De plus, les citoyens sont sympathiques et chaleureux, ils s’entraident. Thetford Mines, c’est un milieu de vie sécuritaire et très stimulant!»

Bref, avec les maisons les moins chères au Québec, de grands terrains aménagés, des emplois de qualité et du temps pour vivre, tous les ingrédients sont réunis pour que Thetford attire votre attention…

Population : 25 600
Site Web : www.villethetford.ca
Entrevue et rédaction : Yves Therrien

Consulter l’article du Soleil